Highway in progress.

Publié le par pierre alex


































En ville, les routes se supperposent sur trois ou quatre étages, et les lignes de trains sont autant de saignées dans cette ville qui grandit et qui a besoin de plus en plus de voies de communication.
Un nouvelle autoroute, pas de problème! On rase une soixantaine de baraques en bois, quatres petits immeubles, pas de quoi casser une patte à trois canards.
Et oui, faut dire qu'ici, ce n'est pas le fantôme d'un préfet du XIXè siècle qui décide de l'organisation de la cité...
Je reparlerai de ça un autre jour. Ca fait partie des paradoxes franco japonais...

Publié dans métaphysique

Commenter cet article

Max 08/05/2008 23:18

Merci pour ton message.
Quand est-ce que je reviens au japon? Oh, dès que j'aurai mis assez d'argent de côté, dès que l'envie sera devenue trop forte pour être réprimée... Toi, d'après ce que j'ai lu, tu tentes ta chance directement sur place, c'est une démarche volontaire à saluer. N'hésites pas à cliquer aussi sur mon prénom, tu arriveras sur un autre de mes blog, qui présente une autre facette de mon travail. A bientôt.

Max 08/05/2008 15:06

Salut Pierre. J'arrive sur ton blog par le biais de celui de ce cher Marutan. J'aime bien tes croquis, ça me renvoie bien à mes souvenirs de voyageur. D'ailleurs à ce titre, si ça t'intéresse, voici un lien vers mon propre travail, je suis aussi illustrateur: www.pagessauvages2.canalblog.com
J'ai été 6 fois au Japon et je ne compte pas en rester là. A bientôt peut être.