Yamate Dori

Publié le par pierre alex



Une île.
Voilà à quoi je pense quand je vois ce micro immeuble sorti du goudron entre la route et une barre d'habitation.
C'est invraisemblable, je n'ose pas imaginer la gueule du plan d'urbanisme. Une verrue. Des tas de verrues, de bétons et de bois qui poussent ici et là, sans intelligence apparente.
A Tokyo, les maisons sont comme ces espèces de plantes urbaines, qui, à force de volonté, arrivent à émerger entre deux plaques de béton pour se faire écraser par le premier passant.
Sans aucun respect pour la perspective.

Ici, une maison c'est quelque chose de vivant.
D'abord, il y a la procréation. L'achat du terrain, le déblaiement.
Puis vient la phase de gestation. On coule une dalle de bitume et on installe un parking, histoire de ramasser un peu d'argent.
L'accouchement, on monte les charpentes, le béton, portes et fenêtres, et les petites rambardes en aluminium.
C'est prêt. On habite. Dix ans, vingt ans, trente ans. Plus la maison est vieille, plus le loyer décroît.
C'est l'heure de la retraite, petit à petit les locataires déguerpissent.
La maison retourne à la terre.
Rideau.

Publié dans ambiances

Commenter cet article

Marutan 21/01/2009 12:19

Héhé quel optimisme dis-donc !
Moi j'adore ce bordel et ces maisons / baraques / immeubles complètement improbables et sortis d'on ne sait où ^^ Ca participe au charme urbain de notre chère capitale !
Pour revenir à ta note, en général quand une maison est construite, elle l'est par les propriétaies et c'est eux qui l'habitent (puis leurs enfants parfois) jusqu'à ce que :
1) ils la détruisent pour en construire une nouvelle à la place
2) ils vendent maison et terrain à un (méchant) promoteur ^^

pierre alex 21/01/2009 15:12


Salut Marutan!
Comment va?
Merci pour les précisions.
La pour le coup c'est un petit immeuble, donc à mon avis il y a plusieurs locataires, mais sinon tu as raison en général j'ai l'impression qu'on construit plutôt pour habiter que pour louer ce qui
me paraît plus sain.
Dis, j'aimerais bien te rencontrer histoire de discuter, et de boire quelques bières ^^
J'aime beaucoup ton travail, et comment tu le décline sur différent support.
A très bientôt,
Pierre.