Temps VS Argent

Publié le par pierre alex




Gagner de l'argent, ça prend du temps.
Depuis mon bar préféré, en sirotant un café froid, je regarde les salarymen aller au bureau.
Le pas est raide, la démarche robotique, je me demande si ce n'est pas l'attaché case qui fait tout. Projeté en avant par un système secret, le salarié costumé se hisse derrière pas après pas, à la force de ses bras. Le défilé de 9 heures à 10 heures est sans doute le meilleur moment de ma journée, celui qui va justifier tous les autres.
C'est le début d'une longue méditation, de recherches littéraires et artistiques sur des sujets qui m'intéressent, d'interrogations sur les convictions, la liberté, le design et comment je vais pouvoir terminer ma semaine avec 1000 yens. Une note. Un dessin. Une idée. Un mail, un coup de téléphone, et une 3D à terminer pour un salaire indéterminé. Travailler avec Takashimaya? Avec plaisir. A partir d'avril? Oups, comment je vais me nourir d'ici là?
Je triche. Je travaille un petit peu. Je donne des cours de français, de quoi payer mon loyer et des spaghettis.
Je pense à la crise économique, et je me dis que ce n'est pas le moment de vouloir à tout prix retourner dans la matrice. Attendons un peu de voir comment elle réagit.
Attendons un peu de voir comment je réagis. Ce que je peux inventer.
Car notre système économique repose tout entier sur un quiproquos terrible, récemment souligné par mon ami Olivier, philosophe, otaku, marketeur et prof d'anglais.
Le mécanisme de la bourse, sur lequel repose la colonisation, la modernité et à peu près tout ce qui fait que notre monde est tel qu'il est, est issu de l'usure.
Je te donne 100 yens ce soir, tu m'en rendras 200 demain.
Socrate était pourtant formel. L'usure n'est pas naturelle.
C'est donner de la valeur au temps.
Moi aussi j'accorde de la valeur au temps, et c'est bien pour cela que je ne veux pas le perdre à gagner de l'argent.

Publié dans métaphysique

Commenter cet article

Twinkle 05/02/2009 20:08

C'est parce que les policiers lisaient les pancartes, ils n'avaient pas le temps de compter en même temps (^-^)

Grégoiresan 01/02/2009 06:34

Génial cet article!
Le rapport au temps est de toute évidence un facteur déterminant dans notre univers multiculturel. Au Japon ce rapport est totalement différent. D'ailleurs, si l'on regarde le taux d'intérêt de la BOJ, il semblerait que cette valeur soit ridiculement inférieure à celle appréciée en Grande Bretagne dont les taux flirtent encore avec les 3% (un plus bas historique!). J'aime la théorie de la relativité d'Einstein à ce sujet. Quelle valeur peut-on donner à un bref regard sur le Mont Fuji ou sur une femme divine et huit heures de travaux forcés dans une entreprise comme Total?
Si ça vous dit d'en discuter, rencontrons-nous en ville? Vous avez mon e-mail.
Bravo pour les croquis,
Gregoiresan

pierre alex 01/02/2009 11:17


Cher Gregoire,
Merci pour votre commentaire,
Il est tout à fait possible de se rencontrer "en ville" (difficile d'y échapper ^^ )
A très bientôt,
Pierre.


Twinkle 30/01/2009 21:22

Voilà qui aurait fait un beau slogan parmi tout ceux scandés hier dans les rues françaises...

pierre alex 31/01/2009 08:03



Combien déjà?
1500 personnes selon la police?



Judith 27/01/2009 13:13

salut,
je viens de tomber sur ce blog et d'en lire quelques articles, je trouve les analyses vraiment intéressantes et originales, je pense notamment à l'article sur les voix enfantines que prennent les japonaises en certaines circonstances, ça change des nombreuses personnes qui tranchent direct pour dire que les japonaises sont infantilisées et idiotes, ou manipulatrices..

pierre alex 27/01/2009 13:31


Salut Judith,
Merci de ton passage.
je me garderai bien de dire que les Japonais sont idiots ou intelligents ou ceci ou cela ^^
Le plus dur ici c'est la discipline, garder une hygiène dans sa tête pour éviter les jugements globaux. C'est ici que je me suis rendu compte combien certains livres sont nécéssaires.
A très bientôt,
Pierre.


cha 26/01/2009 20:01

non seulement c'est toujours un plaisir d'admirer tes dessins, que je trouve toujours aussi bien, mais c'est aussi une joie de lire tes textes... intéressants, beaux, tout ce qu'il faut!
je ne te suis pas sur le rapport au temps du trajet... au contraire, je trouve que c'est le temps le plus essentiel qui soit, celui où tu peux enfin laisser ton esprit partir et tes réflexions s'organiser ou se désorganiser d'elles-mêmes. j'adore me dire que je vais prendre les transports en commun, même si c'est pour plusieurs heures, et qu'enfin je vais pouvoir perdre complètement le contrôle de mes pensées... le fait que ce temps soit le seul où l'on soit obligé de ne rien faire lui donne une saveur particulière... (c'est peut-être aussi parce que je n'ai jamais eu d'ordinateur portable en trajet... pas d'excuse pour travailler ou regarder un film!!!).
plein de bisous, continue ton superbe carnet qui nous réjouit, profites-en bien...

pierre alex 27/01/2009 13:19


Salut Charlotte!
J'ai essayé de t'envoyer un mail, mais ça ne marche pas depuis gmail, y a t-il un problème?
J'ai envoyé un mail à Juliette, pas de réponse.
Merci de tes compliments, ça motive grave ^^
Pour les transports, je suis tout à fait d'accord avec toi. Ce temps est important, ce n'est pas forcément intelligent de vouloir à tout prix le "remplir".
J'espère que tu vas bien !
Bisous,
Pierre.