Transfert (06)

Publié le par pierre alex





La Yamanote, c'est le mur d'enceinte version société industrielle.
La ligne de train circulaire entoure la ville et la protège de sa banlieue.
Mais comme me le disait Raphaël, dont j'aime les trëmas sur le prénom, c'est aussi Zazie dans le métro.
On se paye un ticket pour un petit tour d'une heure à regarder la ville.
C'est l'hiver, les sièges sont chauffés, il y a même la télé. On peut voir le golf, ou un cours d'anglais. Mais c'est souvent de la pub. Il y en a une, pour la bière suntory, où tout est en noir et blanc sauf les boissons. Chaque fois que je la vois, j'ai soif.
Ca tombe bien, la yamanote est une ligne aérienne, comme la ligne 2 à Paris vers Stalingrad.
Et quand on sort, entre Kanda et Ueno, on trouve sous les arcades les bars les moins chers de Tokyo.

J'ai réalisé, dans le cadre d'un projet, une vidéo de fiction pour une yamanote perpétuelle.
Elle est visible sur youtube : http://www.youtube.com/watch?v=jUdOVPG0e98
Et sur le blog d'un ami, designer et penseur, Jared Braiterman.
http://tokyogreenspace.wordpress.com/

Publié dans métaphysique

Commenter cet article

Corinne 22/01/2010 19:48


Bonjour, voilà qques jours que j'ai decouvert votre blog, très sympa et chouettes dessins.
Mais j ai aussi une question à vous poser, mon fils 20 ans va quitter Sydney ou il avait un visa travail vacances (il est français) pour se rendre d'ici 1 semaine ou 2 à Tokyo pensez vous qu'il
puisse trouver un job à tokyo ?


pierre alex 12/02/2010 18:09


Bonjour,
Désolé pour ce retard dans cette réponse!
Alors, votre fils, ça dépend de son travail.
Mais en général, il est très difficile de décrocher un emploi sans parler japonais.
Il peut avoir de la chance, mais sinon, il est plus facile de se tourner vers les entreprises européennes ou américaines installées au Japon.
Enfin, avec un diplôme universitaire, il peut devenir prof d'anglais (ou de français, mais il y a moins de postes). C'est en général bien payé et pas trop dur.
Bonne chance à lui!


Zavie 10/12/2009 11:39


Ouaip, je suis rentré ce weekend.
J'ai un paquet de photos à trier...


Zavie 07/12/2009 17:35


Et pour finir...

ほんじつも、ご乗車いただけましてありがとうございました。
(honjitsu mo, gojôsha itadakemashite arigatô gozaimashita)

:-)

Moi je ne peux m'empêcher d'être nostalgique quand j'entends les messages ou musiques de la Yamanote. Parfois il m'arrive de les réciter mécaniquement comme un gamin répète des pubs. En général ça
fait marrer les japonais, d'autant plus si c'est bien imité. :-)


pierre alex 09/12/2009 08:44


lol Julien ^^
Tu es bien rentré?


Armand 04/12/2009 14:27


Pourquoi personne n'y a-t-il jamais pensé?^^
Mais s'il y a des portes tout le long, ça veut donc dire que toute la ligne doit être une vaste station de métro sans interruption, n'est-il pas? Ça remet en question la notion-même d'arrêt, du
coup.
En règle générale en Amérique Latine, il n'y a pas d'arrêt de bus, ce sont les passagers qui demandent au chauffeur de s'arrêter où bon leur semble. On pourrait appliquer ça sur cette Yamanote
perpétuelle, mais si les passagers appuient sur un bouton quand ils souhaitent descendre, le train risque de ne pas avancer bien vite.
Alors au fond, autant aller à pied...^^


pierre alex 09/12/2009 08:43


Salut!
Merci pour les réflexions.
En gros, le principe, c'est que le train s'arrête toutes les 2 minutes.
Du coup c'est possible de descendre à un endroit précis en remontant ou descendant le train.
En gros le projet est assez développé, c'est une proposition plutôt manifeste, autour de la critique de la technologie comme support de projet.
Je vais essayer de peaufiner cela et de présenter le tout dans une gallerie ou ailleurs (merci charlotte ^^ )


Jared 04/12/2009 04:44


Merci beaucoup. C'est magnifique.