Littérature.

Publié le par pierre alex

"Mon compagnon Théo, qui est pourtant mime de métier, ne va pas plus loin que moi avec ses grimaces. Il s'enquiert un peu partout de sa danse phallique et voudrait savoir quand elle aura lieu. On lui tape sur l'épaule, on lui verse de grandes rasades, on lui fait amicalement cent plaisanteries obscènes, mais on ne lui répond pas. ce n'est pas du tout qu'on se gêne ni qu'il y ait le moindre secret là-dessous, mais après quelques cruches de saké le village ne sait trop quoi penser de ces étrangers aux yeux posés partout. Notre avidité à savoir les mets un peu sur la réserve. Cette danse-là -si la chose est possible-, il n'est pas exclu qu'ils la reportent au lendemain. Par une sorte d'économie. Dans  comprendre il y a prendre, et ce village n'a rien de trop."

"C'est cela le Japon : l'étranger qui, très vite, devient familier, ami. Comment ne pas les aimer, ces incroyables Japonais qui s'évanouissent littéralement d'émotion lorsque vous leurs dites "I like Japan", ou, mieux encore "Nihon ga suki desu". "

Je n'arrive pas à comprendre comment Nicolas Bouvier a pu écrire un texte si juste, modeste et intelligent sur le Japon.

Je n'arrive pas à comprendre qu'un guide touristique écrit trente ans après puisse raconter autant de conneries condescendantes et racistes.

Publié dans métaphysique

Commenter cet article

Marutan 26/06/2008 10:32

Moi ce qui me consterne c'est les gens comme "William" qui vont dans le sens du guide dont tu as parlé. Par une rhétorique moisie, il essaye de noyer le poisson en parlant du racisme des Japonais. Même s'il existe, je confirme (c'est un fait qu'on est favorisé ici en étant blanc et si possible non Américain), ce n'est pas le sujet.
J'ai eu la malchance de côtoyer des "gaijin" comme moi qui passaient leur temps à dénigrer le Japon en général et les Japonais en particulier, et ceci alors que 90% de ces gens sont ici par choix !
Cherchez l'erreur !

Louis 24/05/2008 14:28

Remplacer "japonais" par "petits chiens" dans le guide. Miracle! Ça fonctionne toujours!
Il est là le racisme insidieux William, dans la tournure de phrase. C'est véritablement pervers.
Suffit de les caresser ces petits "japs", pour qu'ils se mettent à quatre pattes...

pierre alex 24/05/2008 19:23


Merci Louis!
J'avais peur que personne ne comprenne de quoi il retournait, ni la raison de ce post.
C'est pourtant pas compliqué. Comme tu dis, il suffit de remplacer "japonais" par "petit" chiens".


William 23/05/2008 02:24

Nicolas Bouvier n'est pas qu'un chroniqueur de guides touristique; il est surtout ecrivain, poete voire philosophe, et j'en oublie surement(sociologue, explorateur aussi peut-etre). Je ne vois ni l'utilite ni la pertinence d'une comparaison entre son recit de voyage et un guide sur le Japon. Lui n'a fait qu'y passer. Le racisme au Japon, tu pourrai en parler avec les immigres cambodgiens a cotes desquels on ne s'asseoit pas dans le metro, les epouses de japonais thailandaises, les gens d'origine africaine comme un copain a moi qui une fois entre dans le bain public en vois ressortir prestement les 3-4 japonais qui s'y trouvaient(mais heureusement, ca ne l'a pas trop choque car, comme il me le disait, il a l'habitude), les cars de l'extreme-droite qui stationnent des heures a Ikebukuro ou Shinjuku et hurlent litteralement dans des porte-voix des slogans anti-americains et anti-etrangers sans que personne mais alors personne ne leur dise quoi que soit, les gens qui te regarde comme si tu etait malade mental lorsque finalement, tu te dis que bon apres tout flute je traverse meme si le feu est rouge il n'y a pas de voiture. Je ne veux pas dire que les japonais sont foncierement racistes, je dis que la critique des differences est la chose la mieux partagee au monde. Les japonais ont certes d'innombrables qualite et nous ne possedons pas bon nombre d'entre elles. Cependant ils ne sont pas meilleurs que les autres. Fais un sondage aupres de n'importe quel japonais(ou japonaise). Il y a une question interessante a lui poser c'est: que pensez-vous des chinois qui vivent au Japon? Franchement, reste-y 5 ans, tu verras bien...L'opinion qu'on a quand on debarque est caracteristique. Parfois La vie ici est en majorite excellente, mais parfois il y a des moments ou....enfin, tu verras bien.
Tous les francais qui vivent ici depuis un certain temps connaisent et apprecient les japonais pour leur patience, leur devouement, leur affabilite, la liste est bien plus longue bien sur. Mais. Car il y a TOUJOURS un mais. Ou que tu ailles pourvu qu'il y ait des humains se pretendant appartenir a une patrie.

pierre alex 23/05/2008 11:41


En ce qui concerne l'utilité et la pertinence de la comparaison entre Nicolas Bouvier et un guide touristique c'est très simple. Pourquoi les guides touristiques se sentent-ils obligés de faire de
la littérature et de lancer des généralités idiotes sur le Japon ou les Japonais?
Nicolas Bouvier ne fait pas de guides touristiques, nous sommes bien d'accords, mais il en apprendra plus à quelqu'un qui doit passer par ici que n'importe quel guide.
Après effectivement pour savoir quel restaurant possède le décors le plus fantaisiste, oui effectivement il vaut mieux consulter un guide touristique.
En ce qui concerne le sujet du racisme, je ne sais pas ce que tu essayes de prouver. Ce n'est pas parce qu'un tas d'expats en stand by au Japon se comportent de façon condescendante avec les
Japonais qu'il n'y a pas de nippons racistes. Je n'ai jamais dit ça et je ne vois pas pourquoi tu fais une telle mise au point.
Enfin, par rapport à la liste des qualités et des défauts des Japonais franchement je ne comprends pas. Je croyais qu'on était au vingt-et-unième siècle, et qu'il y avait autant de défauts et de
qualités que de Japonais au Japon, soit 122 876 713. Mais avec la dénatalité, dans quarante ans ce sera moitié moins...


marine 22/05/2008 12:21

c'est magnifique et très touchant ce que tu fais pierre! merci pour ces petits bonheurs.
ps: n'oublie pas mon hélicoptère!

pierre alex 22/05/2008 17:57


Salut Marine ^^
Ca fait plaisir d'avoir de tes nouvelles!
Que deviens tu?
Je n'oublierai pas ton hélicoptère. Tu préfère les Apaches ou les Ecureuils?
Bises,
Pierre.


phil 22/05/2008 03:04

"puisse raconter autant de conneries condescendantes et racistes." Tu peux argumenter?

pierre alex 22/05/2008 04:30


Salut. Je pense que l'extrait que j'ai cité est assez éloquent non? "Les Japonais aiment les étrangers, ça leur fait plaisir qu'on baragouine un peu leur langue. Ce guide est plein de petites
sorties telles que celles-là, du genre "ils sont bien organisés, mais ils n'ont pas l'esprit d'initiative". Je pense que ce sujet fera l'objet d'un post à part entière, ça fait longtemps que j'y
pense, mais je n'arrive pas à trouver quel dessin je pourrai y associer. Il faut savoir qu'il existe un réel racisme anti japonais, notamment de la part de certains occidentaux qui vivent ici. A
l'époque, en Afrique, c'était "ce sont de grands enfants, ils n'aiment pas travailler". Aujourd'hui de tels propos sont heureusement devenus inadmissible, mais au Japon ça ne pose pas de problèmes.
Sans doute parce que le Japon est un pays riche et puissant, pas mal de gens pensent que ça les autorise à dire "japs" à la place de "Japonais", à critiquer leur façon de travailler, etc. Certains
disent même tout haut qu'ils trouvent les Japonais ennuyants, qu'ils ne les fréquentent pas. Alors ce guide touristique, qui reprend certaines des inepties racontées par quelques expatriés, m'a mis
en colère. Nicolas Bouvier met en place une rigueur dans le regard, dans l'approche, de façon à se laisser une chance d'apprendre du Japon. Il raconte son expérience avec précision et humour.
Pourquoi ce guide "Hachette", tiré à des millions d'exemplaires, se vautre-t-il dans la compromission et la médiocrité?